La formation de Bachelier en Coopération internationale est organisée en partenariat avec l’EAFC UCCLE

ORGANISATION

  • Cours du jour (3 ans) du lundi au vendredi de 8h20 à 16h00.
  • Lieu: Site d’Anderlecht (Rue Chomé Wyns 5 – 1070 Bruxelles) + l’I.E.P.S.C.F. Uccle (Rue Gatti de Gamond 95 – 1180 Bruxelles).
  • Cours théoriques, pratiques et stages.
  • Formation de niveau supérieur.
  • Titre délivré: Diplôme de « bachelier en coopération internationale » équivalent au diplôme de plein exercice.
  • Certains cours s’organisent en e-learning avec selon les matières, certaines séances en présentiel.

INSCRIPTIONS:

Les inscriptions à l’EAFC Evere se feront à partir du 22/08/2022 uniquement sur rendez-vous par mail:  secretariat@eafcevere.eu

Droit d’inscription: à déterminer en fonction des cours sélectionnés (voir onglet « inscriptions »).

CONDITIONS D’ADMISSION

Certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS).

Les candidats sont invités à s’inscrire d’abord à Uccle www.eafc-uccle.be

Extraits du décret du 16 avril 1991 (Article 48).

L’étudiant qui ne bénéficie pas de dérogation ne peut pas être inscrit à plus de 36 crédits (ECTS) par année académique avant l’âge de 20 ans accomplis.

Les sections à caractère professionnalisant sanctionnées par le grade de bachelier doivent satisfaire, simultanément, aux trois critères suivants:

  • compter 180 crédits,
  • être organisées sur une durée de trois ans au moins,

ne délivrer le grade qu’aux étudiants qui ont atteint l’âge de 23 ans accomplis.

CHAMP D’ACTIVITE

  • Le bachelier en coopération internationale est un collaborateur actif dans l’étude, l’implémentation et le suivi de projets divers (éducation, santé, infrastructures, formation professionnelle, petites infrastructures, agriculture, etc.) et des actions de coopération dans les pays de développement, initiés par les services publics, les organisations non gouvernementales et les entreprises. Il est appelé à s’intégrer dans des organisations privées et publiques de nature et de dimension différentes au sein desquelles il doit faire preuve d’initiative, avoir un sens aigu des responsabilités et travailler de manière autonome en appréhendant les problèmes particuliers liés à sa fonction et au développement.
  • Le bachelier en coopération internationale intervient dans l’étude, la création, l’implémentation et l’évaluation de projets et dans les actions de coopération bilatérale ou multilatérale dans le tissu économique et social des pays de développement.
  • Dans le cadre des missions qui lui sont confiées, il mène une veille pour collecter et interpréter les informations nécessaires sur les pays de développement et les acteurs de la coopération internationale à partir de sources documentaires adaptées et mises à jour afin d’assister le gestionnaire de projets dans différents domaines (santé, éducation, urgence,…).
  • En matière de coopération internationale, il intervient dans les projets et les actions dans leurs différentes étapes (prospection, identification et formulation de projet, étude, collaboration avec les partenaires, négociation, aspects contractuels, aspects financiers, collaboration avec les acteurs publics, suivi,…). En fonction de  la nature des projets, il en assure la gestion sur place dans leurs différents aspects (administratif, technique, économique, social).
  • Il établit une procédure d’évaluation de projet à distance et sur place.
  • Il appréhende les enjeux politiques, sociaux et économiques de la coopération internationale ; en ce sens, il doit particulièrement être attentif aux systèmes politiques en vigueur dans les pays de développement ou en tout cas dans un certain nombre d’entre eux. Il est donc une personne-ressource pour les organisations qui l’emploient.
  • Il participe à l’analyse de la situation géopolitique internationale et des mécanismes de la vie économique, politique, sociale et culturelle des pays concernés et à la détermination d’une stratégie à l’international dans le cadre de ses missions.
  • Il exerce sa profession en étant conscient de la responsabilité globale (y compris les aspects éthiques) de l’organisme qui l’emploie et fait preuve d’esprit d’ouverture à la culture des différents pays de développement.
  • Il développe des qualités de communicateur et est capable de s’exprimer dans deux autres langues fréquemment utilisées dans les pays de développement.
  • Familiarisé avec l’outil informatique, il s’adapte à l’évolution et aux besoins de son environnement professionnel en tenant compte de l’état de cet outil dans les pays de développement.

TACHES

  • Dans le respect des spécificités socioculturelles, des règles d’éthique, de la responsabilité globale et des finalités de l’organisme,

♦     recueillir, analyser et interpréter l’information nécessaire à l’exercice d’une veille permanente et à l’établissement d’études documentaires ou de projets ;

♦     participer à l’étude de la pertinence et de la faisabilité de projets et à l’évaluation de leurs potentialités ;

♦     initier des projets ;

♦     établir des constats et rédiger des rapports permettant la coordination et le contrôle des opérations liées à l’implémentation et au suivi de projets ;

♦     assurer le suivi et l’accompagnement des actions de coopération ;

♦     négocier avec les partenaires, élaborer le montage contractuel, technique et financier des projets ou des actions de coopération ;

♦     collaborer à la mise en place d’actions urgentes de coopération (en cas de besoin urgent, de famine, de catastrophe) ;

♦     participer à la prise de décisions stratégiques en tenant compte de l’analyse économique, géopolitique, sociale et culturelle liée au contexte d’un portefeuille de dossiers ;

♦     assurer l’interface entre les différents interlocuteurs, y compris dans deux langues étrangères ;

♦     utiliser l’outil informatique dans le cadre de ses missions ;

♦     participer à la planification et à la coordination de missions internationales et, dans ce cadre, informer le personnel de l’organisme.

 DEBOUCHES

♦     Services publics orientés directement vers la coopération (Etat, Régions, Communautés) ou mobilisés dans le cadre d’une action d’aide internationale (Intérieur, Santé, Défense),

♦     organisations non gouvernementales orientées vers l’implémentation de projets de développement ou vers la coopération ponctuelle,

♦     organisations internationales orientées vers le développement et/ou la coopération internationale,

♦     sociétés privées participant à des projets de développement.

PROGRAMME

Certains cours sont organisés en e-learning

  • Unité d’enseignement / Périodes / ECTS
  • Faits et institutions économiques / 60 / 05
  • Notions de géographie économique et humaine / 40 / 03
  • Relations internationales: questions géopolitiques et économiques / 60 / 05
  • Droit civil / 40 / 03
  • Droits de l’Homme et droit humanitaire / 60 / 05
  • Droit civil: les obligations et la responsabilité / 60 / 05
  • Éléments de gestion comptable et financière / 80 / 06
  • Éléments de droit international public / 70 / 06
  • Éléments de statistique / 40 / 03
  • Recherche, traitement et validation de l’information / 40 / 03
  • Techniques de gestion de l’information niveau 1 / 100 / 07
  • Anglais en situation appliqué à l’enseignement supérieur UE 3 / 80 / 07
  • Anglais en situation appliqué à l’enseignement supérieur UE 4 / 80 / 07
  • Anglais en situation appliqué à l’enseignement supérieur UE 5 / 80 / 07
  • Espagnol en situation appliqué à l’enseignement supérieur UE 2 / 80 / 07
  • Espagnol en situation appliqué à l’enseignement supérieur UE 3 / 80 / 07
  • Espagnol en situation appliqué à l’enseignement supérieur UE 4 / 80 / 07
  • Anthropologie de la coopération / 80 / 07
  • Économie du développement / 90 / 07
  • Sociologie des organisations / 40 / 02
  • Correspondance générale / 40 / 03
  • Principes de gestion des ressources humaines dans un contexte multiculturel / 40 / 03
  • Sensibilisation aux assurances appliquées á la coopération internationale / 30 / 02
  • Environnement / 100 / 07
  • Éléments de santé et hygiène de la coopération internationale / 30 / 02
  • Déontologie et éthique appliquées à la coopération internationale / 30 / 03
  • Gestion de projets appliquée à la coopération internationale / 140 / 16
  • Bachelier: stage d’insertion professionnelle / 120+20 / 03
  • Bachelier en coopération internationale: stage d’intégration professionnelle / 120+20 / 05
  • Activités professionnelles de formation: Bachelier en coopération internationale / 120+20 / 08
  • Épreuve intégrée de la section: Bachelier en coopération internationale / 160+20 / 20